Interviews

Interview de Yannick GIAMMONA

Note cet article

***

**

Qui es-tu? Raconte-nous ton parcours, celui qui t’a mené à l’écriture. 

J’écris depuis le plus jeune âge, déjà enfant j’écrivais des poèmes pour mes parents à Noël (lol) et ensuite des petits textes quand j’étais au lycée et à la fac. Mais je n’arrivais pas à écrire du long format, par peur de l’échec certainement. Et puis, j’ai passé six années à être professeur des écoles et quand j’ai arrêté en 2016 (burn out) je me suis lancé le défi d’écrire un premier roman. Depuis, je n’ai plus lâché et j’ai publié 5 livres à ce jour.

***

**

Les romans

Dans quel(s) genre(s) écris-tu? 

Thriller – Horreur – Fantastique

Quel est le livre dont tu es le plus fier parmi tes publications? Celui qui te marque le plus?

Le dernier, “Le Bébé de Francesca”

***

**

Métier d’auteur

Es-tu auteur à temps plein? Vis-tu de tes romans? 

Non, je ne suis pas auteur à plein temps, justement parce que pour l’instant je ne vis pas de mes romans. Mais qui sait, cela arrivera peut-être un jour ?

Si tu travailles à côté, qu’est-ce qui est le plus difficile?

De s’organiser pour allier travail salarié et travail d’auteur, notamment en autoédition où on gère tout soi-même. Et, selon les périodes, trouver du temps pour écrire.

***

**

L’autoédition

Qu’est-ce qui te plait le plus en autoédition? 

Le fait d’être son propre patron, de tout gérer soi-même et de contrôler ce que l’on fait et ce que l’on veut offrir aux lecteurs.

Qu’est-ce que tu aimes le moins en autoédition? 

C’est très chronophage et parfois, notre entourage ne se rend pas compte du travail et de l’investissement que cela demande.

Es-tu intéressé par l’édition traditionnelle en Maison d’Edition? Ou es-tu déjà hybride? 

Oui, si un jour une opportunité se présentait, je le dis pourquoi pas.

***

**

L’écriture

Quand écris-tu? A quel moment de la journée? 

Le matin, principalement. Quand je travaille pour mon activité salariée, cela peut m’arriver d’écrire un peu entre midi et deux, à la pause déjeuner.

As-tu des habitudes d’écriture, des rituels? 

Un seul vrai rituel : une bonne tasse de café, c’est ce qui m’aide à me concentrer. Sinon, je travaille par sessions d’une heure ou une heure trente environ.

Plutôt papier? carnet? ordinateur?

Ordinateur pour l’écriture. Cependant, je prends des notes dans des carnets, notamment pour l’étape de relecture. Et quand je me corrige, j’imprime mon premier jet donc là je passe sur papier.

Plan ou improvisation? 

J’ai souvent une idée générale de mon roman ou de mes chapitres, mais je ne fais que rarement un plan. Je préfère plus ou moins improviser et reprendre derrière, notamment pour ce qui est de la cohérence du récit.

Combien de temps pour écrire le premier jet d’un livre?

Cela dépend des périodes. Cela peut aller d’un mois et demi à 5-6 mois.

***

**

Indiscrétions

Quel est ton livre préféré?

Le Petit Prince

As-tu des hobbies? des loisirs en dehors de l’écriture?

J’en ai quelques uns oui ! Je suis fan de tennis, j’en regardé et j’y joue dès que je le peux. Et j’anime également sur une webradio, car c’est un métier que j’aurais adoré faire ! Voilà pourquoi je fais du podcast.

Qu’éprouves-tu avant la sortie d’un roman? 

Du stress, car on ne sait jamais si notre roman va plaire et rencontrer ses lecteurs. De la joie, le sentiment du devoir accompli. Et dans les jours qui suivent, voire pendant quelques semaines, un gros sas de décompression pendant lequel je n’ai aucune envie d’écrire ou de relire un manuscrit.

***

**

Et pour finir…

Quels sont tes projets dans les mois à venir? 

J’ai déjà commencé à travailler sur mon prochain roman, pour l’année prochaine. J’ai même dans la tête les deux prochains, qui seront liés dans le récit et dans le temps.

As-tu un ou des conseil(s) pour les auteurs débutants? 

Ne lâchez rien. Le danger, selon moi, est de se décourager parce qu’on a peu de lecteurs au début et qu’on a l’impression que nos livres n’intéressent personne. Mais un réseau, une communauté, ça se construit dans le temps. Je m’en rends compte semaines après semaines, publication après publication.

Quelque chose à ajouter?

Merci de nous offrir de la visibilité à travers cette interview et merci pour le site Rêve d’Auteur. Sans m’y connecter tous les jours, il y a parfois de très bons conseils à y prendre, notamment pour un auteur qui débuterait. Un dernier message pour les lecteurs : soyez curieux, ne vous arrêtez pas au fait qu’un auteur vous est inconnu. Il y a parfois des pépites et des gens qui mériteraient la reconnaissance (et je ne parle pas pour moi, syndrome de l’imposteur oblige !).


***

**

En savoir plus sur l’auteur:

Facebook Site internet TwitterInstagram

Pour découvrir ses romans : AMAZON

***

**

Merci à Yannick de s’être prêté au jeu de l’interview en toute sincérité.

Interview du 24 novembre 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :