Conseils

Les remerciements

Lorsqu’on lit un roman, on découvre qu’il existe quelques pages qui gravitent autour de l’histoire: la dédicace, la biographie de l’auteur, la bibliographie et les remerciements.

Est-ce que toutes ces pages sont obligatoires? Absolument pas. Pourtant il est coutumier de les trouver, au début ou à la fin du livre. Il n’est donc pas obligatoire d’ajouter une page de remerciements, mais c’est une possibilité et d’ailleurs, cela permet aussi d’y glisser les moyens de vous contacter ou de découvrir vos autres romans.

Voici quelques conseils pour écrire ses remerciements:

Il n’y a aucune longueur imposée. Certains auteurs vont écrire moins d’une page, d’autres trois ou quatre pages. Honnêtement, à la fin de la lecture, je ne suis pas certaine que les lecteurs aient envie de lire quatre pages de remerciements, donc essayez de limiter le nombre de caractères.

Les remerciements sont insérés à la fin du livre. Je les ai déjà vus au début, mais il me semble plus logique de les glisser à la fin, surtout si vous parlez de l’écriture de votre livre ou des thèmes que vous avez abordés pour donner quelques explications.

Pour vous aider à les écrire, il vous suffit de piocher dans votre bibliothèque et de comparer ce qui se fait. Prenez plusieurs modèles et écrivez vos remerciements avec votre style.

Faites une liste des personnes à remercier (famille, amis, bêta-lecteurs, correcteurs, lecteurs, maison d’édition…). Bref toutes les personnes qui vous ont soutenu directement ou non, les personnes qui vous permettent d’écrire et d’aller au bout de la publication.
Vous pouvez aussi y ajouter les personnes qui ont apporté leur témoignage ou qui vous ont aidé dans vos recherches.
Attention si vous citez votre compagnon. En cas de séparation, ça peut être délicat. Personnellement, ça ne me dérange pas parce que la personne est présente à l’instant T, qu’importe l’avenir. Mais ça peut être désagréable pour certaines personnes.

Pour l’organisation des remerciements, il est possible de commencer par expliquer le pourquoi de l’histoire, le choix des thèmes, l’attachement particulier aux personnages, en bref de débuter par un mot personnel.
Par exemple, pour Un souffle de vie, j’ai expliqué pourquoi je parlais de la mucoviscidose. Les raisons de mon choix, ce qui m’a poussée à écrire sur cette maladie…
Ensuite un paragraphe par personne importante et un paragraphe mélangé pour les personnes secondaires. Vous pouvez aussi faire un paragraphe pour chacun, à vous de voir.

N’oubliez pas d’ajouter vos informations de contact à la fin des remerciements ou sur une autre page (où acheter vos romans, comment vous contacter sur les réseaux sociaux, lien du site internet etc).

Personnellement, j’aime bien lire les remerciements s’il y a un mot personnel au début. Une anecdote, de l’humour, des informations sur l’auteur ou l’écriture. Les remerciements avec les prénoms et les acteurs de la publication du roman n’intéressent pas le lecteur, c’est plus par respect et par gratitude qu’on les ajoute.
D’ailleurs, si au début je prenais le temps et je trouvais important d’en écrire, au fil des livres, je trouve leur intérêt réduit et je me contente d’un texte assez classique et plutôt court.

Alors prêt à écrire vos remerciements?

A bientôt,

Audrey
Rêve d’auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :